Portraits de champignons

La Russule de Peck (Russula peckii Singer)

par Yves Lamoureux

La Russule de Peck est une des rares espèces du genre qui peut facilement être identifiée sur le terrain. Son chapeau rouge sang et son pied rosé lui donne une beauté particulière. Mais c’est un caractère des lames qui la distingue des autres espèces de coloration semblable: elles sont érodées à l’arête. Ce caractère n’est pas toujours facilement visible à l’oeil nu. Il est toutefois évident sous la loupe, même à un faible grossissement. Une photographie en couleurs est présentée dans Phillips (1991, Mushrooms of North America, p. 132).

La Russule de Peck est une espèce assez commune dans les sapinières, où elle croît surtout de la mi-août à la fin de septembre. Son nom scientifique signifie «rougeâtre» (Russula), «de Peck» (peckii).

Cette russule est un champignon comestible. Sa saveur est douce. Certains la considèrent même comme l’une des meilleures du genre. Les risques de confusion avec des espèces de coloration semblable mais âcres, comme la Russule sanguine (Russula sanguinea), sont possibles. Il n’y a toutefois pas de conséquences graves.

En Amérique du Nord, la Russule de Peck a d’abord été identifiée comme la Russule pourprée (Russula purpurina Quélet & Schulzer), une espèce européenne. Le mycologue allemand Rolf Singer, qui a eu la possibilité de comparer les récoltes américaines et européennes, a observé des différences importantes dans les caractères macrochimiques et microscopiques des espèces des deux continents. Il a alors baptisé l’espèce américaine en l’honneur de Charles H. Peck, le pionnier de la mycologie en Amérique du Nord.