Portraits de champignons

La Galérine automnale (Galerina autumnalis)

par Yves Lamoureux

La Galérine automnale est un champignon commun partout dans le sud du Québec. C’est une espèce saprophyte qui croît sur le bois de feuillus en décomposition. Même si on peut la définir comme un PCB (petit champignon brun), son abondance et sa toxicité méritent l’attention.

Son nom scientifique, Galerina autumnalis, signifie « petit bonnet automnal », ce qui lui convient d’ailleurs très bien. On reconnaît cette galérine par les tons brun orangé de son chapeau, de ses lames et de son pied, par sa sporée brune, et par sa petite taille et son habitat en groupes sur le bois pourri. Le pied présente un anneau délicat ou une zone annuliforme. La plupart des ouvrages mycologiques illustrent cette espèce.

Comme son nom l’indique, cette galérine est typiquement automnale. On la retrouve par temps frais et pluvieux, surtout en octobre. Mais elle peut croître même en hiver, lorsque la température reste au-dessus du point de congélation pendant un certain temps. On l’a déjà vue dans les Laurentides un 14 février; bien sûr, le temps était particulièrement doux pour cette période de l’année. Il n’est pas rare qu’elle apparaisse en mars, avril et mai, si les conditions climatiques sont favorables à sa croissance.

Lgalerina autumnalisa Galérine automnale est un champignon toxique, voire mortel. En effet, elle contient des amatoxines, substances qui ont rendu l’Amanite vireuse et l’Amanite phalloïde si célèbres… Il arrive parfois qu’elle soit récoltée accidentellement pour la table car elle se retrouve souvent sur les mêmes souches et troncs que les Armillaires couleur de miel.

Une croyance populaire veut que les champignons lignicoles soient tous comestibles. La Galérine automnale démontre à coup sûr qu’il vaut mieux se méfier des racontars…